BIOGRAPHIE


Didier Hébert-Guillon, né en 1984 à Grenoble (France), vit et travaille à Montpellier. Il expose dans divers lieux nationaux tels que le 104 (Paris), le salon de Montrouge (Paris), les Abattoirs (Frac Midi-Pyrénées, Toulouse), Lieu commun (Toulouse) et internationaux tels que la galerie Podroom (Belgrade, Serbie), l’espace Torx (Bruxelles, Belgique), le contemporary Yunnan (Kunming, Chine) ou encore la galerie Sonnenstube (Lugano, Suisse). Son travail évolue selon des questionnements ontologiques sur l’art et son fonctionnement actuel vers une recherche plus spécifique relative aux notions d’espace et de limite contenues dans un « temps », devenu lui-même un matériau plastique. Il considère les frontières comme des inter-espaces et la question de la perte comme un acte redéfinissant l’agencement des possibles. Son approche de l’art étant par essence transdisciplinaire, il utilise les technologies actuelles et collabore régulièrement avec des artistes plasticiens, des scientifiques ou encore des musiciens, ce dans une dynamique d’échanges bilatéraux des savoirs.