DNA | 2016


Gravure chimique sur verre
Verre gravé, éclairage tangentiel, caisson
L101cm x H42.5cm x P11cm. Collaboration : Vincent Betbeze


  • Dna, vue de l'exposition Drawing room 16, la Panacée, Montpellier (FR), 09/2016. Invitation : galerie Aperto
    Vue de l'exposition "Drawing room 16", la Panacée, Montpellier (FR), 09/2016. Invitation : galerie Aperto


DNA est une superposition de gravures sur verre translucide. De par l’éclairage tangentiel de chacune d’elle, les motifs représentés semblent alors comme en lévitation.

La superposition des plans vient mettre en relation les représentations (formules développées planes) des nucléotides constituants l’adn (acgt). Chacune des gravures peut alors être reliée à une ou plusieurs autres selon les règles établies et admises de Gilbert Lewis (chimiste américain, 1875-1946) au profit de nouvelles compositions moléculaires. Le rapport bidimensionnel imposé par cette représentation est ensuite démultiplié sur plusieurs espaces plans superposés contenant chacun leur propre formule chimique. L’association dans l’espace, entre le spectateur et les strates gravées, mais aussi entre les strates elles-mêmes, n’existe alors que lorsque ce même spectateur décide d’établir lui-même les liaisons entre chaque ensemble moléculaire.

Il s’agirait alors d’un parcours entre les différentes dimensions « d’espace », dont le point de départ serait les ensembles moléculaires eux-mêmes (3D), illustrés ensuite sur le plan (2D), puis démultipliés sur une succession de plans (2.5D) pour enfin être reconnectés en trois dimensions, sous une tout autre forme, selon les connexions mentales décidées ou non par chaque spectateur.