REQUIEM FOR HC | 2016


Installation, production les abattoirs Frac Midi-Pyrénnée
Blocs autonomes d’éclairage de sécurité BAES modifiés, autocollant, arduino, programmation, transducteurs de surface,
amplificateur, bande sonore : Requiem for Ernst-Hugo (1928-1998), TEXT, Buddyhead Records, 1999
Dimensions variables. Collaboration : Vincent Betbeze


  • Requiem for HC, vue de l'exposition Mezzanine sud 2016, musée des Abattoirs, Toulouse (FR), 10/2016 - 02/2017 <br/>Invitation : Vincent Betbeze
    Vue de l'exposition "Mezzanine sud 2016", musée des Abattoirs - Frac Midi-Pyrénées, Toulouse (FR), 10/2016 - 02/2017
    Invitation : Vincent Betbeze


Bande sonore de Requiem for Ernst-Hugo (1928-1998), TEXT, Buddyhead Records, 1999



Lyrics : Requiem For Ernst-Hugo (1928-1998), TEXT »


Requiem aeternam dona eis,
Domine, et lux perpetua luceat eis.
Te decet hymnus,

Deus in Sion,
et tibi reddetur votum in Jerusalem.
Exaudi orationem meam.
Ad te omnis caro veniet.
Requiem aeternam dona eis,
Domine, et lux perpetua luceat eis.
Kyrie eleison !
Christe eleison !
Kyrie eleison !

Provided translation :
Eternal rest give to them,
O Lord, and let perpetual light shine upon them.
To Thee, O God,
Becometh a hymn in Sion,
and a vow shall be given unto Thee in Jerusalem.
Hear my prayer.
To Thee all flesh shall come.
Eternal rest give to them,
O Lord, and let perpetual light shine upon them.
Lord have mercy !
Christ have mercy !
Lord have mercy !


Détournement des contraintes de sécurité et règles d’usages relatives à l’installation de l’éclairage d’évacuation définie par l’espace recevant du public (ERP), au travers l’utilisation de BAES modifiés au sein d’un espace d’exposition. L’absence de lignes de fuites engendrées de par leurs positionnements dédoublés en symétrie verticale ainsi que la mise en oeuvre de leurs dysfonctionnements programmés opère un basculement de la sémiotique à l’oeuvre. En jouant d’une mise en tension de l’éclairage de sécurité (activé par coupure de courant) associé au déclenchement synchrone d’un son spécifique, l’oeuvre active les mécanismes de production d’une « ambiance panique » au sein de l’espace choisi. Le mur qui accueille les blocs d’évacuation est raccordé à des transducteurs de surface, transformant littéralement ce dernier en haut-parleur.

La piste sonore utilisée, Requiem for Ernst-Hugo (1928-1998), provient du groupe expérimental TEXT, composé des ex-membres du groupe de Hardcore Punk Suédois, Refused. La particularité de ce morceau tient à sa structure musicale polyphonique prenant la forme d’une prière latine exécutée a cappella par hurlement. Véritable liturgie contemporaine, sorte de chant grégorien en Screamo dont la rythmique viscérale épurée rappelle la structure formelle d’un Haka. Requiem For HC constitue un hommage au mouvement de sous-culture musicale du Hardcore New-Yorkais des années 80 et de sa variante Straight Edge. L’oeuvre agit comme une tentative d’orchestration d’un mouvement de panique sous la forme d’une joute chorégraphique dont la structure narrative est conditionnée par un programme aléatoire, à l’image de celle qui s’exerce dans la fosse lors des concerts. Une célébration des transes contemporaines qui décline mosh, dispersion, ronde, lignes d’affrontement, ralentissement et accélération des mouvements, faisant des corps une force et volonté politique de rejet de tout consensus social au travers d’un processus de désordre et de dégradation.