SANS TITRE – CLOTURE | 2009


Installation
Clôture électrifiée, amplificateur de puissance, isolateurs
Dimensions variables


  • Vue de l’exposition « la première pierre », centre d'art la Panacée, Montpellier (FR), 04/2009
    Vue de l’exposition "la première pierre", centre d'art la Panacée, Montpellier (FR), 04/2009


Ce travail est à usage ironico-fonctionnel. Il a pour but de protéger les œuvres présentées au sein d’un espace d’exposition. Il montre de manière frontale l’absurdité de certains dispositifs qui accompagnent la mise en exposition des œuvres dans certaines institutions. Ceci est donc une proposition de dispositif de protection contre les individus nuisibles qui cherchent à voir l’art autrement que par la vue ou encore ceux qui regardent de trop près les choses. Dans le cas présent, la protection proposée est un dispositif composé de câbles électrifiés utilisés habituellement pour parquer les animaux (vaches, chevaux, …). A l’intérieur de la zone définie, se trouve une œuvre réalisée par une autre personne, choisie en fonction de son propos et de ses composantes. Ici les rôles sont inversés par rapport à la réelle fonction d’un tel dispositif. En effet, ce sont les personnes qui tentent d’entrer dans « l’enclos » qui sont ciblées par le dispositif. Aussi, cette pièce sacralise et désacralise à la fois l’œuvre qu’elle entoure puisqu’elle rajoute une surenchère de protection – mise à distance – mais par des moyens que certains qualifieront de « rustiques » qui par la même occasion animalisent le spectateur qui se retrouve alors parqué « dehors ».